Les enceintes successives de remparts

Les enceintes pour protéger Capestang ont varié au cours des siècles.  De même il faut remarquer que le premier château du XIIe siècle se trouvait à l’extérieur du village et n’avait que, pour défense, outre les murs, des douves et peut-être une simple palissade en bois. Le château était  lui-même complété par la tour du Setier, objet des rivalités entre Gaucerand, seigneur du castrum et l’archevêque de Narbonne. 

Le seigneur Gaucerand propriétaire de la tour Cesteyral, de la porte de Saîsses, porte Nord et entrée principale de Capestang, se rapproche du vicomte de Béziers et des idées des « parfaits ».

La tour du Setier ou tour Cesteyral nommée dans les textes dès la fin du XIIe siècle est l’endroit où l’on mesurait le blé.

Les vestiges actuels concernent le dernier mur construit en 1356 à la demande de l’archevêque de Narbonne Pierre de la Jugie, neveu du pape Clément VI, c’est à dire après la chevauchée du Prince noir de 1355 pendant la Guerre de Cent Ans. Édouard Plantagenêt, plus connu sous le surnom de Prince Noir, prince de Galles et d’Aquitaine, était le fils aîné d’Édouard III d’Angleterre. Le roi de France à cette époque est Charles V dit « le Sage ».

 

 

.

CLIENT

Authentic

WHAT SEING

Identify / Performance / Design / Photography